Le Chapitô de Nouvelle-Calédonie, c’est quoi ?

C’est quoi le Chapitô ?

Le Chapitô est une structure de diffusion itinérante qui sillonne les routes de la Nouvelle-Calédonie.

Comme son nom l’indique, c’est un chapiteau, comme pour les cirques traditionnels (vous en avez peut-être déjà vu, à Nouméa on en voit parfois un tout bleu, celui qu’utilise le Cirque des Samoa, quand il vient).

Mais… Nous ne faisons pas que du cirque ! Ce chapiteau est plutôt un centre culturel où on peut voir de la danse, du théâtre, du conte, de la musique, du cinéma, du slam, tout ce que vous voulez, et même… du cirque !

Il est orange à l’extérieur (ça se voit mieux au milieu de la verdure) et noir à l’intérieur (pour donner l’effet d’une vraie salle de spectacle).

Voilà sa photo :

Le Chapitô de Nouvelle-Calédonie, c'est quoi ? dans Quelques réponses sdc10817-300x225

 

Vous pouvez en voir un peu plus sur notre page facebook : ici

 

Comment on fait pour voir des spectacles ?

Pour venir au Chapitô, c’est facile, dès que vous le voyez dans le paysage, venez ! L’entrée est gratuite !

Parfois, la commune met en place des transports, pour faciliter les déplacements de ceux qui sont le plus loin.

On peut aussi venir avec l’école, il faut se renseigner et s’inscrire avec nous.

En générale, cherchez les affiches, il y a toutes les dates et les heures des activités. Sinon vous pouvez aussi venir voir régulièrement le blog ou le groupe facebook (qu’il suffit de rejoindre)…

 

Combien de temps vous restez ?

Toute l’année, nous bougeons. Comme les oiseaux migrateurs, nous nous installons quelque part, faisons notre nid et puis hop, on s’en va !

Quand le Chapitô s’installe quelque part, cela peut aller de quelques jours à deux semaines. Dans le nord, généralement 10 jours. Dans les îles, 15 jours. Dans le sud autour d’une semaine.

Mais rien de fixe…

 

Vous faites quelque chose à part les spectacles ?

Oui, le principe du Chapitô est de monter des projets avec les partenaires des communes qu’il visite. Ces partenaires peuvent être très différents : associations, groupes de musiques, établissements scolaires, artistes…

Il y a autant de projets imaginables que de personnes différentes : un festival, une résidence avec des habitants, un artistes qui veut créer un spectacle dans un endroit bien particulier, un défilé de robe missions, ça peut-être beaucoup de choses, tant qu’on en discute avant et que quelqu’un est motivé.

Ca peut aussi avoir lieu sans que le chapiteau ne soit là, comme par exemple les mercredis récréatifs organisés toutes les semaines pour les enfants de l’île des pins, ou un stage de cirque en tribu… Il faut juste un relais efficace sur place !

Et puis il y a l’école du spectateur…

 

C’est quoi l’école du spectateur ?

C’est amener les enfants à ouvrir leur imaginaire, à prendre le risque de découvrir des idées, des visions du monde, des objets qu’ils ne connaissent pas dans le domaine du spectacle vivant. Ca passe par des séances scolaires de spectacles avec l’école, des rencontres avec les artistes, des visites du Chapitô, des ateliers, des résidence avec des élèves, etc.

atelier-th-dom-jean-web-300x225 dans Quelques réponses

 

Pourquoi il n’y a pas des spectacles tout les soirs ?

Avant de pouvoir présenter un spectacle, il faut préparer le chapiteau. Déjà quand on arrive, il faut compter deux jours avant de pouvoir faire le premier spectacle : une journée pour le monter et une journée pour préparer toute la technique à l’intérieur (électricité, installation des loges, de la régie, du son, etc). Ensuite, il faut compter au moins une journée de travail de préparation avant chaque spectacle, il y a des répétitions, l’installation des lumières, des décors, etc. Il se passe aussi parfois des événements qui ne sont pas annoncés, plutôt en journée, comme des résidences pour que des artistes puissent créer des spectacles, des ateliers, des séances pour les écoles, etc

Image de prévisualisation YouTube

 

Le Chapitô, c’est pas que pour les enfants ?

Non ! Bien au contraire. C’est vrai que souvent, les spectacles sont destinés à un public familial, pour que les parents puissent venir avec leurs enfants sans prendre le risque qu’ils soient choqués, pour que le moment soit convivial. Mais ils ne sont pas QUE pour les enfants. Il y a aussi des spectacles plus « trash » qui sont même déconseillés aux jeunes enfants.

loges-web-300x179

 

Mais alors c’est à partir de quel âge ?

Ca dépend des spectacles, en général l’âge minimum est précisé sur les affiches, des enfants plus jeunes peuvent venir sous la responsabilité de leurs parents, mais il y a le risque qu’ils s’ennuient parce qu’ils ne parviennent pas à suivre. On peut venir à n’importe quel âge, mais c’est mieux de rester à la maison quand on est un bébé un peu trop petit pour comprendre…

 

 Tiens ! Et comment ça se démonte ?

Un petit dessin vaut mieux qu’un grand discours, voici la vidéo du démontage express de Bondé, en timelapse :

Merci à Jeanne Vassard pour avoir réaliser cette vidéo, et aux équipes de Pacifique et Compagnie et On the Spot, venue de Tonga à Ouegoa, qui nous ont permis de démonter le Chapitô plus vite que jamais !

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 



Laisser un commentaire

lamioutta |
Précieux papiers |
Et un p'tit tour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Festival du Crépuscule
| Arno et le bois
| mathieuh